Qu'est-ce que le panoramique audio et comment l'utiliser dans votre musique ?

Qu'est-ce que le panoramique audio et comment l'utiliser dans votre musique ?Qu'est-ce que le panoramique audio et comment l'utiliser dans votre musique ?

Le panoramique de la musique est l'un des meilleurs moyens de faire passer votre musique d'une expérience agréable à une expérience immersive. L'extension de votre musique sur l'ensemble du spectre stéréo n'est pas seulement bénéfique pour l'auditeur, elle peut également créer l'espace nécessaire dans votre mixage, permettant à vos pistes de briller comme vous le souhaitiez.

Cela dit, il y a du vrai et du faux lorsqu'il s'agit d'apprendre à faire un panoramique des instruments et autres sons dans la production musicale. Heureusement, nous avons rassemblé un guide complet sur tout ce qui concerne le panning.

Ci-dessous, nous allons voir ce qu'est le panning et comment vous pouvez mixer de la musique sur les canaux stéréo gauche et droit. Nous partagerons également quelques morceaux avec différentes techniques de panning afin que vous puissiez entendre des exemples pour vos futurs morceaux. C'est parti !

Qu'est-ce que le panoramique en musique ?

D'une manière générale, le panoramique consiste à prendre une piste stéréo ou mono et à la répartir sur les canaux gauche et droit d'un champ stéréo. Vous pouvez contrôler la position d'une piste dans une image stéréo à l'aide d'un potentiomètre de panoramique audio ou d'un curseur de contrôle du panoramique.

Le panning permet aux producteurs et aux musiciens de produire une expérience sonore plus large, ce qui ouvre également des possibilités de mixage et de sonorité avec différentes positions de panning. Aujourd'hui, la plupart des pistes de studio utilisent une sorte de panoramique, mais vous pouvez également trouver des exemples de panoramique dans la musique plus ancienne, comme indiqué ci-dessous.

Exemples de panoramiques dans la musique

Voici quelques-uns des meilleurs exemples de panoramique en musique. Veillez à écouter la différence entre le son des enceintes gauche et droite de votre appareil de lecture : vous constaterez que certains instruments sont plus prononcés d'un côté que de l'autre. Ceci est le résultat du réglage de la commande de panoramique déterminé pour chaque piste dans les morceaux suivants :

"Mr. Brightside" par The Killers

Ce morceau emblématique s'ouvre sur un panoramique qui peut être un peu extrême pour certains auditeurs, bien qu'il fasse certainement partie de la sensation dévorante de la chanson. Tout d'abord, vous sentirez le plan central de la guitare à l'extrême gauche du panoramique stéréo, suivi d'une batterie surcompressée arrivant sur le haut-parleur de droite.

Vous remarquerez que la position du panoramique est différente après l'intro. La batterie est centrée, et on a l'impression que le milieu de la chanson est rempli, contrairement à ce qui se passe dans le cas d'un panoramique dur. Comme le montre cette chanson, l'automatisation du panoramique peut à elle seule distinguer facilement une section d'une chanson d'une autre, ce qui en fait un outil essentiel pour tout producteur de musique.

"Such Great Heights" par The Postal Service

Ce classique de l'indie des années 2000 utilise de simples contrôles de panoramique analogiques pour créer une ligne de synthé convaincante, plus ou moins répétitive, qui ouvre le morceau. La plus grande partie de la ligne de synthé d'ouverture reste au centre tandis que des gouttes de synthé s'échappent occasionnellement vers le haut-parleur gauche et reviennent vers le droit, créant ainsi un intérêt.

"Yesterday" par les Beatles

On trouve de nombreux exemples de panning extrême dans la musique des années 60, et les Beatles ne font pas exception. L'image stéréo telle que nous la connaissons était une technologie émergente à cette époque, et l'ajout de panoramiques à gauche et à droite permettait aux auditeurs de vivre la musique d'une toute nouvelle manière. Aujourd'hui, le panoramique à droite puis à l'extrême gauche peut sembler un peu intense, mais il y a une autre raison pour laquelle ces enregistrements étaient de cette façon, en dehors de la nouveauté :

À l'époque, la console d'enregistrement physique typique n'avait que trois options : 1) L (left pan) 2) C (center pan) et 3) R (right pan) ou left center right pour faire court. C'est ainsi qu'est né le panning lcr. La technologie de l'imagerie a progressé depuis, mais de nombreux auditeurs continuent d'apprécier l'extrême commutation d'un canal à l'autre que l'on retrouve dans les anciennes compositions.

Qu'est-ce qu'une casserole ?

Un pan pot signifie potentiomètre de panoramique. Il s'agit d'une commande de panoramique qui vous permet de répartir les sons mono ou les sons stéréo entre les côtés gauche et droit du champ stéréo. Les potentiomètres de panoramique prennent le signal direct et le répartissent sur le canal gauche ou droit à volume égal. Si un potard panoramique est réglé sur 0, il est considéré comme central et le son est donc réparti de manière égale entre les haut-parleurs gauche et droit.

Plus un panoramique audio est proche de zéro, moins il est panoramique. Ainsi, l'indicateur de position vous dira qu'à 50 vers l'oreille gauche, le panoramique est plus fort qu'un instrument réglé à 13 qui ne serait que légèrement panoramique.

Où faut-il placer les différents instruments dans le mixage ?

Comme toute autre technique de production musicale, le panoramique audio est entièrement subjectif. Vous êtes libre de placer les instruments mono et stéréo dans l'itération de votre choix. Cela dit, il peut être utile d'avoir une idée de base de l'emplacement de certains instruments.

Utilisez ceci comme une ébauche pour les positions de panoramique des canaux droit et gauche, mais n'oubliez pas d'expérimenter ! Ce modèle suppose également que vos instruments panoramisés à gauche et à droite sont équilibrés d'un côté comme de l'autre, ce qui n'est pas nécessairement essentiel en fonction du mixage, alors prenez-le avec un grain de sel.

Panneau central

En général, c'est là que vous voulez garder le corps, ou les parties les plus importantes ou les plus fondamentales de votre chanson. Il peut s'agir de la voix principale, de la guitare basse, de la grosse caisse centrale et de la caisse claire de la batterie. Les sons centraux sont ceux que vous voulez les plus audibles pour l'auditeur. D'autres sons à basse fréquence peuvent être mieux placés au centre d'un mixage stéréo.

Gauche et droite dures

Il s'agit généralement de sons plus aigus qui ajoutent de la brillance à un mixage sans être envahissants dans leur propre espace. Il s'agit généralement de sons aigus comme un hi-hat, des overheads de batterie ou un pad atmosphérique.

Quelque part au milieu du spectre stéréo

Ces sons ajoutent de la profondeur à votre mixage, mais ils sont placés de façon à ne pas nuire à l'espace limité du centre du mixage. Il peut s'agir de guitares électriques ou d'une piste de piano stéréo, de voix de fond, de guitare acoustique. En général, il s'agit de fréquences moyennes qui contribuent à soutenir l'idée générale de la piste stéréo.

Comment utiliser le panoramique dans votre musique

Sans plus attendre, voici quelques façons de mettre en œuvre des instruments panoramiques dans vos morceaux. Cette technologie d'image en mouvement améliorera sans aucun doute vos chansons, alors assurez-vous d'essayer certaines de ces stratégies sur votre prochain mixage !

Identifiez votre centre

Parfois, la meilleure façon d'élaborer votre stratégie de panoramique est de déterminer la quantité limitée de sons que vous voulez au centre de votre mix. Déterminez votre cible : Par exemple, vous voulez peut-être que la guitare basse occupe le centre de la scène dans une section particulière. Vous savez que c'est le centre, alors remplissez le reste des pièces à partir de là, en prenant soin de remplir vos niveaux de sortie à droite et à gauche tout en empêchant trop de sons de s'accumuler dans le même espace.

Automatiser pour un mixage plus dynamique

N'oubliez pas d'expérimenter l'automatisation du panning dans votre mixage. Selon une théorie courante, le refrain d'une chanson doit s'ouvrir ou sembler plus large. Peut-être automatisez-vous un canal source entrant pour qu'il se déplace vers la gauche ou la droite lorsque le refrain est lancé. Quoi qu'il en soit, ne laissez pas passer cette opportunité d'automatisation.

Faites attention à la façon dont l'égalisation et le panoramique interagissent entre eux.

Parfois, le simple fait de changer la position d'un son peut éliminer le besoin d'égaliser une fréquence problématique. Sachez simplement que les commandes d'égalisation et de panoramique interagissent les unes avec les autres, et que vous devez donc garder leur relation en perspective lorsque vous travaillez sur vos mixages.

Selon la loi de panoramique, les sons se comportent différemment selon l'endroit où ils sont placés dans un champ stéréo. Les lois de panoramique sont différentes pour chaque station audionumérique, mais l'essentiel est qu'il existe plusieurs façons de régler la position d'un son et que le type de mouvement peut également affecter l'amplitude du signal. Tout est lié, y compris le panoramique.

Jouez avec différents équilibres de panoramique

Il est courant de faire un panoramique d'un instrument, comme une guitare acoustique, à parts égales sur la gauche et sur la droite. Bien qu'il s'agisse d'une approche tout à fait valable, n'oubliez pas de vous laisser tenter par différentes combinaisons ! Vous ne savez jamais ce qui peut fonctionner pour une chanson particulière, alors travaillez avec autant d'équilibres différents que possible.

Essayez de mettre en place des restrictions de Pan

Parfois, les décisions les plus créatives peuvent naître des restrictions. Si vous avez du mal à déterminer les positions de panoramique, réglez vos potards de panoramique sur des valeurs spécifiques afin que les pistes ne puissent être panoramisées que sur 3 à 5 valeurs, comme vous le feriez avec un panoramique lcr. Vous obtiendrez sans aucun doute des sons de mixage uniques et vous entendrez votre audio d'une toute nouvelle manière.

Essayez de visualiser vos sons

Avant de déplacer les boutons virtuels à l'écran ou votre potard de panoramique, essayez de visualiser l'endroit où vous voulez que chaque son soit. Ce simple exercice peut vous permettre d'avoir une vision complète de la situation, de sorte que vous ne fassiez pas de panoramique à l'aveuglette. C'est aussi une bonne idée d'essayer de visualiser le champ stéréo en écoutant des pistes de référence. Remarquez où se situent la basse, la batterie, la guitare acoustique, le chant, etc. et reprenez ces informations dans votre propre travail.

Faites reposer vos oreilles et testez votre mixage

Comme pour tout mixage, il peut être utile de faire une pause pour éviter la fatigue des oreilles. N'oubliez pas de laisser à vos mixages le temps de se développer et d'expérimenter différentes positions de panoramique si nécessaire. Il peut également être utile de tester votre mixage en mono pour créer un panoramique plus net. En cas de doute, laissez votre mixage respirer et reprenez-le lorsque vous aurez une nouvelle perspective sonore.

Le panoramique permet aux producteurs de remplir un espace sonore défini, ce qui produit une meilleure expérience d'écoute et des possibilités de production infinies pour chacun d'entre nous. Amusez-vous à utiliser cet effet essentiel dans vos sessions.

Donnez vie à vos chansons avec un mastering de qualité professionnelle, en quelques secondes !